Recloses
Pays de Fontainebleau

Bon à savoir !

clos des arts

 

Clos des Arts Logo

Reprise des ateliers de dessin et de peinture

en Septembre 2017 à Recloses

savoirplus vert

Agenda

Les évenements qui ont lieu à Recloses sont signalés en rouge

Aucun évènement à venir!
frendeitptes

gc recloses2Le village de Recloses apparaît au XIIème siècle sous le nom de « Reclosas », qui signifiait alors : «clairière au bord de forêt ». Le blason du village représente la forêt et les jonquilles qui fleurissent le village quand le printemps arrive.

Le nom s'est un peu transformé en Requeloze puis Arcloze et Ercloze sous Louis XV.

Les abris ornés de la forêt et les rainures des polissoirs montrent bien que cette région et Recloses en particulier, ont été habités au Néolithique.

Il est probable que Recloses, sa forêt et ses champs furent habités et cultivés épisodiquement, une villa gallo-romaine existait non loin de là entre Ury et la Chapelle-la-Reine. Néanmoins c'est en 1154 que l'on voit apparaître pour la première fois, le nom de Recloses écrit dans le cartulaire de l'abbaye de Barbeau à Hericy.

Philippe Auguste en 1184 donna au chapelain du château de Fontainebleau, la dime du vin qui se faisait à Recloses. Les habitants de Recloses comme ceux des communes jouxtant la forêt jouissaient de privilèges en compensation des ravages faits par les bêtes "noires et rousses" de la forêt, dans leur cultures, ils pouvaient ainsi cueillir les bruyères et les fougères.

Puis vint la guerre de Cent Ans, Recloses comme les communes environnantes subit son lot de pillages par les hordes anglaises et armagnac. Les habitants survivants partirent tous en direction des villes, seulement quelques-uns revinrent à partir de 1440. Pendant une quarantaine d'années tout ne fut que ruines et désolation. Une conséquence, les noms des lieux et de famille furent oubliés et perdus car les nouveaux habitants n'étaient pas originaires de Recloses.

En 1588 le roi Henri III convoque les états généraux de Blois. Comme elle le fera de nouveau en 1614 et en 1789, la paroisse de Recloses rédige son cahier de doléances, se plaignant de nombreuses injustices et dégradations dues aux nobles et aux armées, mais aussi des conséquences de l'immense incendie de 1585 qui avait détruit la moitié du village. Par la suite, de nombreuses plaintes furent envoyées aux rois résidant au château de Fontainebleau, concernant les dégâts faits aux cultures et à la vigne par les animaux de la forêt, que ces rois venaient chasser. Les Reclosois obtinrent certains privilèges mais jamais la limitation du nombre d'animaux, ni le droit de les chasser. Ils finirent par construire un treillage qui leur coûta près de 10 000 livres.

En 1789, Recloses comptant près de 200 foyers, eut le droit d'envoyer trois députés à l'assemblée du bailliage de Nemours. Puis vint le temps du cahier de doléances qui ne fut pas bien différent de ceux des communes de la région avec cependant un accent toujours marqué sur les problèmes liés à la forêt.

La vente des Biens Nationaux commença par ceux des biens du clergé en 1790, suivi par ceux des Émigrés en 1793. L'ensemble fut estimé à 1400 livres environ et trouva rapidement acquéreur. Le curé de l'époque Pierre-Joseph Colmet, qui avait prêté serment, reçut comme fonctionnaire 1200 livres par an. La "patrie en danger" proclamée le 11 juillet 1792, entraîna la mobilisation de 13 jeunes hommes de Recloses.

Accès Reclosiots

Pépinière d'entreprises

Découvrez

la Pépinière d'Entreprises

du Pays de Fontainebleau

 

pepiniere aveclogo

Nouvelles annonces

Suivez-nous sur

Facebook

Avis


PENDANT LES VACANCES ESTIVALES
LE SECRETARIAT DE MAIRIE SERA FERMÉ :


Du Jeudi 13 Juillet au Samedi 5 août 2017 inclus

Des permanences seront assurées les :
Mercredis : 19, 26 juillet et 2 août 2017 de 15h à 17h
Samedis : 22, 29 juillet et 5 août 2017 de 10h à 12h

En cas d’urgence vous pouvez contacter
Mr le Maire Adjoint Alain CHARMEUX au 01.64.24.24.05


Le Maire,
Catherine TRIOLET


Blason recloses

Le Maire,
Catherine TRIOLET

Notre site utilise des cookies (témoins de connexion) à des fins statistiques. Conformément à la Directive Européenne du 12 juillet 2002, vous devez accepter l'utilisation de ces cookies pour poursuivre votre navigation. Pour votre sécurité et respecter votre vie privée, nous ne collectons aucune donnée personnelle vous concernant en utilisant ces cookies. En savoir plus