Recloses
Pays de Fontainebleau

Bon à savoir !

.

Inscription sur les listes électorales

Inscription possible jusqu'au

7 février 2020

Vérification personnelle de situation électorale et inscription en ligne

Cliquez ici

 

Dernières annonces

Suivez-nous

Suivez-nous aussi sur

Facebook

frendeitptes

En 2017, la France compte 37,9 millions de foyers fiscaux :

16,5 millions de foyers imposables, soit 43 % du total ;
21,4 millions de non imposables.

Le nombre de foyers fiscaux imposés est en baisse depuis 2014. Néanmoins, l'impôt sur le revenu total collecté est en hausse et s'élève à 77 milliards en 2017.
Cela signifie que l'impôt moyen par foyer augmente (moins de foyers imposables pour un impôt supérieur).
>

Foyers imposables : qui sont-ils ?

En moyenne, un foyer imposable perçoit 43 000 € de revenus par an (3 600 €/mois) et paie 4 400 € d'impôt.
A titre comparatif, le revenu fiscal moyen en France est :

26 500 € (2 200 €/mois) pour l'ensemble des foyers (37,9 millions) ;
13 600 € (1 100 €/mois) pour les foyers non imposables (21,4 millions) : l'impôt moyen est de - 2000 €.

En France, l'impôt sur le revenu est calculé sur le quotient familial (revenu par part fiscale) : le revenu n'est donc pas le seul paramètre, la composition du foyer est aussi prise en compte.
S'ajoutent ensuite pour les faibles impositions des allègements fiscaux (décote et réduction de 20 %) et le seuil de paiement fixé à 61 € : ainsi bon nombre de foyers fiscaux devient non imposable par le biais de ces mécanismes.
En somme, bien que la première tranche d'imposition à 14 % impose les revenus (par part) supérieurs à 9 964 € (barème de l'impôt 2019), un foyer ne devient réellement imposable que si son revenu net excède 15 157 € pour 1 part, 20 139 € pour 1,5 part, 25 121 € pour 2 parts, etc.

Où paie-t-on le plus d'impôt en France ?

Géographiquement, l'Ile-de-France étant la région la plus peuplée (6,8 millions de foyers), il est logique que le plus grand nombre de foyers imposables soient franciliens : 22 % des foyers imposables français sont en Ile-de-France (3,7 millions).
Vient ensuite la région Auvergne Rhône Alpes avec 12 % des foyers imposables (2 millions).

L'impôt moyen est deux fois plus élevé en Ile-de-France que dans la plupart des autres régions (6 800 € contre 3 500 en moyenne), le revenu moyen y est également plus élevé qu'ailleurs (+ 30 à 35 %). Seules la région PACA et la Corse ont un impôt moyen supérieur à 4 000 €.
Niveau département, nous retrouvons sans surprise les mêmes tendances avec des écarts beaucoup plus marqués :

Paris, département avec l'impôt moyen le plus élevé : 11 200 €, soit + 255 % par rapport à l'impôt moyen en France !
Hauts-de-Seine : 8 800 €
Yvelines : 6 800 €
Val-de-Marne : 5 100 €
Alpes-Maritimes : 4 900 €
Rhône : 4 700 €

Il est intéressant de remarquer que la quasi totalité des départements a un impôt moyen inférieur à la moyenne nationale de 4 400 € : seuls 7 départements a un impôt moyen supérieur. Cela reflète donc bien l'écart important entre les départements les plus riches et les autres. En Ile-de-France, 55 % des foyers sont imposables alors que la moyenne nationale est de 43 %.
Notons que les Français imposables domiciliés à l'étranger ont un impôt commun de 5 900 €.

Les riches paient-ils vraiment le plus d'impôt ?

Selon le rapport de l'Institut d'études politiques IPP de juillet 2014 ( "1914 - 2014 : cent ans d'impôt sur le revenu"), la part de l'impôt payé par les 1 % les plus aisés est en constante décroissance depuis la création de l'impôt sur le revenu en 1914. Et cette part est même inférieure à la part des 90 % les moins riches depuis 1974.
On remarque qu'entre 1974 et 2000, la part des 10 % les plus riches (hors top 1 %) et la part des autres est relativement similaire. Depuis 2000, la part des 90 % est supérieure à celle des autres :

40 % de l'impôt est payé par les 90 % les moins riches ;
35 % par les 10 % les plus riches (hors top 1 %) ;
25 % par les 1 % les plus riches.

Quant au taux moyen d'imposition, on retrouve naturellement des écarts importants :

30 % pour les 0,1 % les plus aisés ;
19 % pour les 1 % les plus aisés ;
9 % pour les 10 % les plus aisés ;
4 % pour les 90 % restants.

Sources : impots.gouv.fr, ipp.eu

Partager sur

Accès Reclosiots

Agenda

 

Pépinière d'entreprises

Découvrez

la Pépinière d'Entreprises

du Pays de Fontainebleau

 

pepiniere aveclogo

Notre site utilise des cookies (témoins de connexion) à des fins statistiques. Conformément au Règlement Général sur la Protection des Données (General Data Protection Régulation) adopté par le Parlement européen le 14 avril 2016, et à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifiée, vous devez accepter l'utilisation de ces cookies pour poursuivre votre navigation. Pour votre sécurité et respecter votre vie privée, nous ne collectons aucune donnée personnelle vous concernant en utilisant ces cookies. En savoir plus